Qu'est-ce qu'une belle écriture aujourd'hui ?

« C'est une écriture efficace, aisée, simple de forme, suffisamment rapide et facilement lisible, et dont la notion de plaisir n'est pas exclue »

Chantal Thoulon-Page

« Il faut avoir à l'esprit que chaque enfant évolue très vite, rien n'est figé, rien n'est définitif.
Il convient de le guider dans sa progression »

Mon parcours

Je suis toujours restée sensible au milieu du handicap, tout en étant chef d’entreprise durant plus de 15 ans.

J’interviens désormais depuis 2015, dans les écoles, pour des accompagnements d’enfants ayant une notification MDPH, avec des handicaps de tous genres (troubles de comportement, handicap moteur, problème de motricité fine, autisme, trisomie, troubles de l’attention, dyslexie etc….).

Cet investissement passionnant m’a conduit tout naturellement à porter mon attention au domaine de la graphothérapie.

Ayant suivi une formation au CNPG de Paris, dispensée par des professionnels de la graphologie et de la graphothérapie permettant d’acquérir des compétences étendues, j’ai obtenu mon diplome en 2018,

Depuis, en complément de mes interventions en école, j’accompagne en libéral des enfants et des adolescents dans la rééducation de l’écriture.

Plan de travail 1@2x
hannah-olinger-549280-unsplash

Et la graphothérapie ?

L’écriture tout comme la parole est un moyen de communication, d’information, une forme d’expression.

L’habilité motrice qui doit en découler s’avère un phénomène complexe.

L’apprentissage de l’écriture se doit d’être un plaisir, afin de conduire l’enfant à une écriture spontanée, fluide, lisible et sans tension.

L’enfant peut ensuite se concentrer et porter son attention sur la compréhension des règles qui régissent la langue.

La graphothérapie permet d'apporter une aide individuelle

J’effectuerai un bilan graphomoteur afin d’identifier l’origine du problème,  j’apporterai une réponse et une rééducation adaptée, en restant attentive à la personnalité de l’enfant, de l’adolescent, ou de l’adulte.

A quoi peut ressembler une séance de graphothérapie selon le besoin ?

  • Dialogue avec l’enfant
  • Relaxation/détente globale debout et assis
  • Brain gym (créé par Paul et Gail Dennisson, docteur en science de l’éducation, et éducatrice spécialisée). L’éducation kinesthésique est une approche éducative qui utilise des mouvements et des activités motrices et artistiques pour développer notre potentiel. Le terme « Brain Gym » désigne un ensemble de 26 mouvements : ces derniers facilitent l’effort et sont particulièrement efficaces pour les apprentissages.
  • Apprendre la posture adéquate
  • Motricité fine, favoriser la tenue de l’outil scripteur, favoriser la flexibilité digitale, dissociation
  • Travail sur tableau, détente du geste
  • Travail sur les formes préscripturales et scripturales ; sur tableau et sur feuille
  • Tenue de la ligne de base, groupements rationnels, dimension, espace intermots, interlettres, l’appui, le rythme…
"Avec beaucoup d'attention, en fonction de la personnalité de chacun. La rééducation doit aussi redonner confiance en soi, et amener au plaisir d'écrire."
pensee-positive

Qu'est-ce que la dysgraphie ?

Julian De AJURIAGUERRA neuro-psychiatre

L'enfant dysgraphique est " un enfant chez qui la qualité de l'écriture est déficiente, alors que généralement, aucun déficit neurologique important ou intellectuel n'explique cette déficience "

Causes fréquentes de la dysgraphie

Difficultés motrices générales
- Motricité digitale fine insuffisante
- Problème de coordination oculomotrice
- Structurations corporelle et spatio-temporelle non acquises
- Latéralité non fixée
- Problème de langage (dyslexie)
- Dysorthographie
- Dyscalculie/dyspraxie/TED (trouble envahissant du développement)
- Mauvaise tenue de l'outil scripteur
- Problème psychologique (manque de confiance, refus de grandir)

« L'écriture est le miroir de l'âme »

La dysgraphie est plus complexe qu'il n'y paraît. De nombreux facteurs rentrent en jeu. L'aspect affectif et émotionnel est souvent mis en cause.
Comme le souligne Jacqueline Peugeot « Le graphisme est en lien étroit avec la façon d'être et de faire de l'enfant, son mode de réaction, son adaptation socio affective. Tout dépend de la relation que l'enfant entretien avec l'écriture qui lui est imposée et le style qu'il donnera un peu plus tard, à ce véhicule de la communication à autrui »

Quelques chiffres

Le sex-ratio dévoile une fille dysgraphique pour 3 garçons. On observe pas plus de gauchers dysgraphiques que de droitiers.
30% des enfants souffrants de difficultés d'apprentissage auraient une dysgraphie associée.
Dans 50% des cas, il existe une dysgraphie sans problème de langage. Cette dysgraphie vient contrarier la bonne évolution de l'écriture.
85% des enfants dysgraphiques, diront qu'ils n'aiment pas écrire et auront un sentiment d'échec, de honte, de dévalorisation, de démotivation et une mauvaise image de soi.

Contact

Mon travail est un complément à d'autres professionnels tels l'orthophoniste, l'ergothérapeute, psychomotricien etc...et ne se substitue en aucun cas à une préconisation médicale.

N'hésitez pas à me contacter.

Anne Barre
07 84 05 27 57
annebarre.grapho@orange.fr
23 rue tudelle, 45000 Orléans

© Copyright - Anne Barre - SIRET N°43237005400038